Accueil > Poèmes

Poèmes

1 | 2 | 3

Télévision

Posté le :31-10-2008


Tous ces soirs désespérés,
À regarder devant la télé
À voir le temps passer
Se métamorphoser en éternité
Cette éternité qui n’en peut plus de durer,
Perdurer et continuer d’imposer son autorité
Autorité malsaine, aux allures de migraine
Difficile à évincer, impossible de ne pas l’allumer
Continuer à perdurer, voilà sa destinée
Maudites soient nos journées, fasse à cette télé

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Parler, à en chavirer

Posté le :31-10-2008


Parler de moi, parler d’effroi,
Parler du boulot, de tous les ragots,
Parler du beau, parler de trop,
Parler de toi, et aussi de tout ça.
Toutes ces choses, qui reviennent
Toutes ces larmes, qui surviennent
Que de rires passés, de larmes écoulées,
Que de souvenirs, d’époques à rire
Avant de revoir la solidité de ce qui tenait
Nous faire pencher, pour mieux chavirer
Le navire renversé n’a plus d’utilité,
Lentement se met à couler
À sombrer pour l’éternité
Adieu bagages, voyages, plages,
Adieu souvenirs, sourires et soupirs
Le dernier souffle est arrivé,
A tout emporté pour l’éternité

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Ecrire

Posté le :31-10-2008


C’est dans ces moments là,
Que tout rentre en émoi
Tous les sens,
Ces différences
Toutes ces choses,
Qui ne sont que métamorphoses
Sans pour autant changer
Le quotidien du messager
Pour débuter sur du papier
Écrire sur quelques entités
Ne pas se sentir coupable
Quelques notes, pures fables !
Un compte de fées
Qui vient se terminer
Une apothéose, une métamorphose
Tout recommencer, pour tout oublier

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Dart in the heart

Posté le :31-10-2008


It’s in grey shadow
That someone shows
A pretty sun,
But without fun,
Telling me how the life
How the love, like a knife
Pushed up in the heart
Like a big dart
Is out of control
And irreversible

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Prière alsacienne

Posté le :21-07-2008


Verset 1664

Notre Bière qui est en fûts,
Que ta mousse soit sanctifiée,
Que ton verre vienne,
Que ta distribution soit faite,
Sur la table comme au comptoir,
Donnes nous aujourd’hui notre houblon quotidien,
Pardonnes nous nos gueules de bois,
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui boivent du coca,
Soumets nous à la tentation,
Et délivres nous de la soif,
Car c’est à toi qu’appartiennent,
L’arôme et la fraicheur,
Pour les siècles des siècles !

 

Les commentaires

Voir les commentaires (3) - Poster un commentaire

 

 

On m'a dit

Posté le :01-05-2008


On m’a dit que les anges n’existaient pas,
Et pourtant tu es là.
On m’a dit que l’amour ne dure pas,
Et pourtant avec toi j’y crois.
On m’a dit que tu n’étais pas faite pour moi,
Et pourtant je ne suis bien qu’avec toi.
On m’a dit que seul l’ennui restera,
Mais ça je n’y crois pas.
Je dis que tu es faite pour moi,
Qu’ensemble on vivra.
Je dis que tu es tout pour moi,
Et la seule chose qui compte c’est ça.

 

Les commentaires

Voir les commentaires (2) - Poster un commentaire

 

 

Tentation

Posté le :26-03-2008


Te dire que ça ne m’a pas touché,
Te dire que je n’y ai pas pensé,
Te dire que je n’ai pas hésité,
ça serait pécher.
Sur le coup ce n’était pas de l’amitié,
Tu n’as pas rêvé.
Un choix s’imposait,
J’ai fait ce que mon cœur me dictait,
J’espère ne pas t’avoir blessé,
De ne te t’avoir proposé que mon amitié.
Au delà de ça, un courant est passé,
Avec tout cela une certaine complicité.
Tu es et tu le sais,
D’une grande valeur à mon cœur,
Et j’espère que cette amitié
Ne sera jamais brisée.

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Virtuelapolis

Posté le :26-03-2008


Tel un moustique
Mon cœur me pique
Il s’est embrasé
Quand tu m’as parlé
Tu es venue
Dans un moment incongru
On a discuté
Puis on ne s’est plus quitté
Bien qu’à la base virtuel,
Le vide est devenu réel
Cinq minutes sans te parler
Devient toute une éternité
J’ai beau essayer de ne pas trop m’attacher,
Le mal est engendré, Cupidon a tiré
Sa flèche enchantée
Dans mon cœur blessé.

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Amour infini

Posté le :26-03-2008


Je ne sais comment te le dire,
à la force de ce que je respire
Mes sentiments vont cœur battant
Droit vers le soleil levant.
Je ressens pour toi beaucoup plus
Qu’un son de cloche ou d’angélus
Une pensée pour toi met mon cœur en émoi
Et bien au-delà j’espère avec toi
Un amour qui durera, je l’espère
Bien plus que le temps d’un hiver.
Je ne suis peu être pas doué
Pour exprimer mes pensées
Mais je ne cesserais de t’aimer
Jusqu’à ce que la fin soit donnée,
Le plus tard qui soit
Je l’espère au fond de moi.

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

Entente

Posté le :26-03-2008


Toi tu m’as écouté,
Tu m’as rassuré et réconforté,
Dans ces jours où j’ai sombré.
Je t’ai confié mes regrets,
Tu m’as confié tes secrets.
Tu es entrée dans vie,
Sans trouver la sortie
Tels deux meilleurs amis
Nous nous sommes racontés nos vies
Ca fait peu de temps
Que je t’entends,
Mais déjà dans mon cœur
Tu prends la place d’une sœur
Tu brilles au firmament
De mes sentiments.
Je te parle d’une grande amitié
Au centre de mes pensées.
Je ne pense pas à te draguer
Mais juste à conserver ton amitié
Sache que je ne t’oublierais jamais
Quoi qu’il puisse arriver
Mes amis,
Je les garde pour la vie

 

Les commentaires

Voir les commentaires (1) - Poster un commentaire

 

 

1 | 2 | 3